Aujourd’hui, on est blonde à forte poitrine!

lemanegedesamertumes-360x575On était monté avec plaisir sur son Manège des amertumes (ici) où, le temps d’un regard d’écrivain, on avait aperçu à travers les croisées quelques anonymes de notre quotidien. Juste le temps d’un instant. Un moment dérobé à la Hopper où l’on se heurte à une autre vie. Où l’on se cogne à l’autre.

On les aime, ces inconnus. Ces héros ordinaires, ces stéréotypes du genre humain. Avec les Blondes à forte poitrine (), Isabelle Baldacchino allonge sa galerie de portraits pas si figés que cela… Quand on gratte sous la peinture, jusque là où ça fait mal, on atteint le palpitant, viscéralement. On plonge dans l’intime jusqu’à toucher du doigt la blessure la plus profonde. On voudrait détourner le regard, mais on est happé par ces vies à bascule sorties de l’ombre par l’écriture précise et mesurée de l’auteur.

Quadrature-Baldacchino-LesBlondesafortepoitrine-360x575Dans la vie, il y a deux catégories de personnes : « les hommes à lunettes et les blondes à forte poitrine ». En apparence seulement…

Publicités

Aujourd’hui, on est Alula sous le rosier…

DSC_0298[1]On adore le modèle de cette petite robe, légère comme une plume, d’où son nom…

Coudre une Alula comporte plusieurs avantages. D’abord le patron d’Ivanne Soufflet, issu du Grain de Couture pour enfants première édition (clic), est techniquement abordable. Les pièges potentiels sont déjoués dans le cahier technique à consulter à l’envi, un peu comme quand on va piquer les bonnes réponses à la fin d’un bouquin et que, du coup, l’exercice devient beaucoup plus facile.

Et puis Alula est un modèle vraiment sympa pour l’été des demoiselles… Cousue dans une popeline aubergine France Duval et son biais petites étoiles couleur figue, la robe prend un tour plus solennel, sans pour autant se la jouer petite fille modèle grâce à sa double goutte dans le dos.

DSC_0304[1]

Enfin, et c’est vraiment « trop de la balle » selon l’Intéressée, elle tourne bien! Bref, encore une couture-plaisir rehaussée de la touche finale, le chouchou-trop-chou…

DSC_0300[1]

Aujourd’hui, on est Marion!

Cette semaine, c’est la robe Marion de la République du Chiffon (ici) qui a occupé quelques-unes de nos soirées… Tenace, la Marion. Pas une facile! DSC_0260Avec son petit air romantique, elle appelle au farniente sous un grand chapeau de paille. Mais la quiétude se mérite. Nos débuts furent pourtant prometteurs : Marion et moi nous sommes rapidement entendues sur un tissu Frou-Frou acheté par hasard à Namur. Associé à l’aubergine de France Duval, la noce était en fête! DSC_0264C’est au premier tournant que les choses dérapèrent : l’emmanchure créa les premiers conflits qui explosèrent véritablement à la création de l’encolure. Petits gestes confus d’une couturière trop peu expérimentée, explications floues voire erronées d’une auteure pourtant très intéressante. Il nous a fallu une bonne dose de persévérance pour clore l’histoire. Une fois portée ne subsistent que les meilleurs souvenirs, heureusement. Finalement, je reviendrai une ou deux fois à Marthe et à sa mini-version pour me réconcilier avec la République du Chiffon…

Aujourd’hui, on est top mignon!

Couture Blog 229Une semaine de beau bleu-jaune; ça sent le Miro à pleines lunettes de soleil! Donc on ressort les cousettes de l’été dernier et pour les moins d’un mètre quarante qui ont dépassé cette limite, on se défoule les doigts sur une Trop Top taille 12 ans. Mimi à croquer…

Un premier essai franchement réussi dans un tissu glané au marché de Luxembourg. Un besoin de tester sans stresser. Mais à nouveau les explications d’Ivanne Soufflet  ne laissent aucun doute sur la marche à suivre. On y va donc franco, en sifflotant un air joyeux (pour ma part je reste bloquée sur la Reine des Neiges, va savoir pourquoi). Couture Blog 219

Et on parvient toute surprise à la fin de l’ouvrage, brandissant humblement un résultat qui suscite les ooooh et les aaaah de la famille rassemblée. Quoi je me la joue Disney/Pixar?

DSC_0225[1]

L’avis de l’intéressée? Elle est trop belle. Tant mieux, c’est une Trop Top, ma chérie!

Couture Blog 246DSC_0251[1]