Aujourd’hui, on est culottée ! 

On avait évoqué, dans un précédent article, la Page Blanche de Pénélope Bagieu et le portrait décomposé-recomposé d’Éloïse Pinson en mal de souvenirs… On se penche aujourd’hui sur le botin mondain de la même auteure.

Et il y a du beau monde dans ses Culottées ! Des femmes remarquables, intelligentes, talentueuses à de multiples égards, de qui Pénélope Bagieu illustre le destin à coups de dessins.

Publiés sur le blog du Monde, ses billets sont à présent réunis en un volume, et bientôt deux, récemment sorti chez Gallimard.

On aime particulièrement le portrait de France Glessner Lee qui, de ses mains habiles, réécrit la lecture des scènes de crimes en miniaturisant celles-ci pour les étudiants légistes. Quand la dextérité côtoie la réflexion…

À elle, et à vous mesdames, je tire ma culotte!

Patron : Ottobre enfants du mois. 

Chutes : Paapii (l’Autre Mercerie) et un anonyme du Marché aux tissus de Luxembourg.

Publicités

Aujourd’hui, on espère…

Et hop, une Trop-Top! Née d’une escapade au Marché aux tissus de Luxembourg parcouru en long, en large et surtout en compagnie de l’Amie-elle-même-trop-top. Rien à redire sur le modèle de base : la Trop-Top B, cousue ici dans sa version la plus simple, s’accommode à toutes les aiguilles. 

On décide de l’agrémenter avec une variante proposée par l’auteure : les épaules en pétales, top chou tout plein ! 
Quant au tissu, une merveille et de texture et de couleur. On succombe à la folie du vert, du vert et encore du vert !

Ceci dit, cela fait un bien fou de découvrir un peu de temps devant soi. Un peu comme quand on retrouve un petit billet dans une poche, mais en beaucoup, beaucoup mieux !

Biais : l’Autre Mercerie

Aujourd’hui, on est chesnut.

Première récolte, l’arabette démarrée en septembre qui tombe juste à temps pour les rouilles et les marrons.

Un joli modèle du livre de Blousette Rose sagement exécuté avec l’aide de Liliane-ma-prof-à-moi. On pianote les gammes des techniques de base et on la monte, cette liquette, pièce par pièce ! 

Au départ, le joli tissu que voilà était destiné à la Folk de Vanessa Pouzet, mais son destin fut autre. Naïvement, je poursuis les listes d’accord modèle-tissu, sans presque jamais les respecter. Acte d’auto-rébellion ou créativité ébullitive ? 

Avis du test en fin de journée : on aime son côté léger, chute de feuilles, et sa couleur qui sent bon l’automne. 

Tissu : Chesnut de l’Atelier Brunette acheté chez Valérie de l’Autre Mercerie.

Aujourd’hui, on est posé !

Je vous avoue que j’aime ce petit temps vieillot qui donne des envies de mandarines et de chocolat. Les godillots neufs de septembre ont pris leurs premières flaques et on s’y sent beaucoup plus à l’aise. On s’y est fait. L’enthousiasme du départ est retombé, on laisse de côté les bonnes résolutions pour reprendre les bonnes habitudes et tout va pour le mieux. 

On a des envies de pauses et de culture. On crée un cercle de lecture avec l’Amie-pour-longtemps . On partage l’intime, ou l’indicible.

http://www.babelio.com/liste/4992/la-page-blanche-en-litterature

Photographie : http://blog.muze.fr/2012/03/05/du-cote-de-la-bd

On se rend au théâtre. On prend la réalité en face, toute crue. On trouve les mots pour dire l’émotion. On prolonge la réflexion aussi.

http://compagnie-hamadi.tumblr.com
On se fait plaisir. On récolte les petits projets en semaille et on savoure, on savoure, on savoure. Et vous, comment se passe votre mois d’octobre ?