Aujourd’hui, on décape ! 

À nous tous, je nous souhaite l’envie chaque matin de nous lever pour en découdre avec le jour, avec bienveillance, amour et repect.

Je nous souhaite des matins combattifs, des soirées romantiques. Et pour reprendre mots de Tonino Benacquista, je nous souhaite de vivre nos journées sans crainte de nous exposer, de préférer au besoin la confrontation à l’évitement et la tentation à l’excès de prudence. 

Belle année ! 

Publicités

Aujourd’hui, on est romanesque…

Tombée par hasard sur ce dernier roman de Tonino Benacquista… 

On pensait renouer avec l’atmosphère sauce tomate des Malavita : on avait donc classé l’auteur au rayon des légèretés à siroter à l’ombre d’un feu de bois. Décontraction.
Surprise. Deux amants fuient. Ils s’arrêtent néanmoins pour assister, contraints, à une pièce de théâtre, les Mariés malgré eux.

Mise en abime. La pièce raconte l’histoire de deux amants maudits, séparés par la force du Destin. Une histoire dans l’histoire, une imbrication à laquelle on avait déjà goûté, en apéritif, dans un précédent roman (Malavita). Un procédé ici pleinement exploité qui bâtit l’intrigue de ce récit gorgé de rebondissements.

On se délecte. C’est bien écrit. Bien pensé et ça pousse même juste ce qu’il faut à la réflexion. 
Tonino Benacquista, Romanesque, Gallimard, 2016

Aujourd’hui, on est Noeud-noeud chic : le concours !

Aujourd’hui, on prend du plaisir à faire plaisir par le biais de petits riens. Et c’est essentiel. 

Merci aux participants au concours. J’ai apprécié vos commentaires drôles et subtils.  Un noeud papillon prendra bientôt son envol pour rejoindre Sabrina Danloy. 

Je vous souhaite une année 2017 pétillante de petits bonheurs !

Aujourd’hui, on est noeud-noeud chic !

Chez nous le calendrier de l’avent se décline en 24 épreuves récompensées par le cadeau du jour. Aujourd’hui, Monsieur portera la dernière couture chic pour un effet choc !

Le noeud-noeud chic maintient parfaitement la tête sur les épaules. Il s’adapte sans snobisme à tous les cous et donne le sourire à celui qui le porte. Avec élégance.

Vous voulez créer l’Effet Papillon ? Elle se piqua le doigt offre un Noeud-Noeud chic au hasard parmi les personnes qui auront laissé un commentaire sous ce billet avant le 24 décembre à minuit. Belles fêtes de fin d’année à tous !

Aujourd’hui, on chante…

Aucune fausse note dans cette Chanson douce de Leila Slimani. Dès le premier couplet, on sait. Que le Loup est venu. Et qu’il a mangé les enfants.
Pas de chasseur au dernier et juste moment. Aucune moralité non plus. La réalité crue dans ce qu’elle a de plus dur. Et une lecture sans répit où chaque geste, chaque parole est perçue à travers le prisme de ce que l’on aurait voulu déceler. Si cela avait possible. En vain.

Les pulsions humaines désanimalisent les plus grands des prédateurs jusqu’à l’incompréhensible. Car quand la faim justifie la poursuite des plus faibles ; la jalousie et la possessivité, sombres perversités, poussent au meurtre des plus innocents.