Aujourd’hui, on écoute Phil.

Il paraît que l’hiver va encore durer six semaines. Tout cela parce que Phil a vu son ombre. Soit.

On se prépare comme on peut à jouer les prolongations. On va affronter avec courage les offensives hivernales hebdomadaires, le menton pointé et bien enveloppé. Et pour réduire le stress dû à la question qui nous taraude depuis novembre, va-t-il enfin faire soleil, on porte haut les couleurs qui atomisent la morosité. Hiver, oui. Merdouille grisâtre, non !

Premier modèle : on va chez L’île aux fils. On avait déjà réalisé le poncho sur la couverture et on avait aimé ça.

Photo extraite de la page Facebook de @lileauxfils

On récupére les dernières pelotes d’un Phildar Beaugency moutarde offertes par amour il y a plusieurs années. On tricote le cheche avec ses petits V texturés qui appellent poétiquement au retour des grues.

Deuxième modèle : on veut du rouge. Absolument. On trouve chez Talent Créatif un reste de Phildar Looping amarante qui se moque des laines de printemps toutes serrées dans leur casier. Et on tricote le châle à torsades proposé par La Poule à Petits Pas.

Et comme par hasard… Excellent dimanche à tous !

Publicités

Aujourd’hui, on pique!

Place aux modèles réduits, aux petits amis sympas qui colonisent les espaces trop tranquilles de la maison.

image

Voici donc les soeurs cactées réalisées selon le modèle proposé par Aurélie Tixier dans son blog « Une poule à petits pas ». Facile. Un trio mignon comme tout à la portée du crochet curieux.

Aujourd’hui, on est Benoît!

Benoît est beau, doux et réconfortant… Cette petite bise frisquette de printemps nous mène toute fraîche dans ses bras!

Alors d’accord, le mien n’est pas parfait; il a même quelques défauts qui le rendent unique. Mais il tient ses promesses : chaud, moelleux et tellement facile à apprivoiser.

Je l’ai choisi bleu-vert, parce que j’aime ça; et exagérément oversize, parce que si on doit se blottir dedans en regardant Love Actually, autant avoir sous la main autre chose qu’un mouchoir de poche. Non? Bon.11169911_10206759167404066_4527605739493297412_n

J’ai commandé le modèle chez la Poule (c’est par par ici ou par ) qui commence à devenir une vieille copine tant ses créations m’accompagnent au quotidien. Sauf que l’on ne se connaît pas. Mais une fille qui crée de si belles choses doit fondamentalement être sympa. C’est sûr.

Comme conseillé, j’ai utilisé en double fil la laine Brushed Alpaca Silk de chez Drops et empoigné mes aiguilles 9, celles avec lesquelles on peut tricoter sans lunettes.

Ce second pull clôt la saison du tricot. Mais on se revoit bientôt, La Poule? Dans quelques apéros et quelques barbecues…

Aujourd’hui, on moissonne!

DSC_0086Sortie aujourd’hui du Grand Gilet au point de Blé, selon un modèle proposé par AurélieTixier (Une Poule à Petits Pas) dans son ouvrage Pulls et Accessoires au tricot (cot-cot).

Grand Gilet est sympa comme tout. Il adore se porter de jour comme de soirée, en surcouche anti-glagla. Accompagné de sa tasse de thé-miel citron et de sa série préférée du moment, dans ce cas-ci « Once upon a time », GG se la joue cocooning élégant. Le meilleur pote du canapé. Des flambées dans la cheminée. Des lendemains de veille, ce qui arrive parfois. DSC_0084

Tricoté en aiguilles 6, le Grand Gilet se monte patiemment, sans grosses difficultés. J’ai choisi, pour sa tenue et son effet faussement rustique, la laine écrue LLama  classic d’Adriafil conseillée par LE magasin des tricoteuses, La Compagnie des Laines de Virton. Pour un petit louke vers cette adresse, c’est ici