Aujourd’hui, on est aux animaux…

Dernière lecture de l’année. Il y en a eu d’autres, mais celle-ci a compté.

« Aux animaux, la guerre » est un livre important, dont l’ampleur se déploie au sein d’une constellation de personnages dont la vie suit une trajectoire qui leur échappe. Ou alors, peut-être, tout était écrit à l’avance. Parce que l’on n’échappe pas à son passé, à sa famille, à sa classe sociale. Au lieu de sa naissance ou de résidence : les Vosges. L’hiver. Le froid. Et ce petit monde où tout le monde se reconnaît.

Nicolas Mathieu évoque ces vies croisées, assemble ces morceaux d’existence banale et cruelle dans un roman extraordinaire.