Aujourd’hui, on est chesnut.

Première récolte, l’arabette démarrée en septembre qui tombe juste à temps pour les rouilles et les marrons.

Un joli modèle du livre de Blousette Rose sagement exécuté avec l’aide de Liliane-ma-prof-à-moi. On pianote les gammes des techniques de base et on la monte, cette liquette, pièce par pièce ! 

Au départ, le joli tissu que voilà était destiné à la Folk de Vanessa Pouzet, mais son destin fut autre. Naïvement, je poursuis les listes d’accord modèle-tissu, sans presque jamais les respecter. Acte d’auto-rébellion ou créativité ébullitive ? 

Avis du test en fin de journée : on aime son côté léger, chute de feuilles, et sa couleur qui sent bon l’automne. 

Tissu : Chesnut de l’Atelier Brunette acheté chez Valérie de l’Autre Mercerie.

Publicités

Aujourd’hui, on s’élance !

Et hop, un pas plus loin dans la valse des tailles et ma Jolie Demoiselle entre dans la courbe des Grandes…

… Tout en maintenant un de ses pieds mignons dans la marelle de l’enfance. 

La tunique Doronic de Blousette Rose taillée en 34 devient donc une courte robe estivale aux couleurs et aux motifs équestres chers à son petit coeur. 

Question technique, aucun souci particulier. Ce que l’on aime chez Thia, ce sont ses modèles simples, classés par ordre de difficulté. Doronic tient d’ailleurs le début du classement, juste de quoi donner envie de réaliser sous peu son alter ego totalement adulte.

Aujourd’hui, on s’agite!

Cela faisait un petit bout de temps que j’avais visé le modèle Aloé de Blousette Rose. Et le jersey de coton Comme une flèche  de Aime Comme Marie. Il manquait juste quelques éléments pour filer droit au but. L’hésitation sans doute à sortir des gros pulls d’hiver, multi-peluchés mais oh combien confortables, dans lesquels Hébus-le-chat se perd en ronrons orgasmiques. Et surtout la fin de la confection de l’Evidente Lady qui rendrait alors possible la récupération de la chute finale utile à l’élaboration de la parementure du dos si glamour sur le mannequin ci-dessous. Et comme la photographie solitaire de même qu’un manque de souplesse croissant ne me permet pas ou plus de me flashouiller côté pile, vous ne verrez que le dos si glamour du mannequin. Soit.

DSC_0592

Ceci dit, le devant se révélant dans toute sa simplicité  n’est pas mal non plus… Tout s’imbrique donc pour un mieux dans ce modèle aussi sympa à réaliser qu’à porter. Dynamique, élégante, Aloé fait mouche!

DSC_0588