Aujourd’hui, on s’en tamponne !

Ooooooooh ! Joie de décembre et des petits cadeaux qui font plaisir à ceux qui les reçoivent et à ceux qui les offrent.

Aujourd’hui, on confectionne un quelque chose absolument pas révolutionnaire, qui, sans déboussoler le portefeuille, ribouldingue les chakras tellement c’est utile et mignon comme tout.

À l’heure bénie du zéro déchet, on fouille dans sa caisse à chutes (oui on en est là) à la recherche de bouts de tissus jolis de 10 cm sur 10 cm au moins et on fabrique en quelques coups de zip-zip autant de petits carrés que l’on veut. 

On les assemble avec une serviette éponge élégamment assortie selon le tuto proposé par Orangette rencontrée au hasard d’une errance dans PinterestLand…

… et on contemple moins d’une heure plus tard, thé compris, le résultat. 

Zéro déchet pour la couturière donc, mais également pour l’utilisateur.trice (oh yeah !) de ces petits trucs-trucs qui vous débarbouillent la bouillette et vous décrassent les ronds de lunette dans la plus grande joie. On peut même en utiliser un pour chaque verre. Ceci dit, c’est moins zéro-déchet. À vous de voir…

Il ne reste plus qu’à les empaquetter dans un petit sac.panier.sachet.mug.ruban. Et à trouver un.e ami.e à qui les offrir.

Publicités

Aujourd’hui, on explose la couture !

Tout va bien ! On a réussi à lâcher la prise, à sortir du petit salon de sa zone, à bousculer le confortable !Jusque là, on avait bien repéré le concept. On l’avait tatillonné du bout du doigt juste pour rire un peu. Et puis on a rencontré l’Amie qui explose la couture…

Elise Patte, Felise, est une artiste plasticienne-animatrice d’ateliers de créations textiles – pour les jeunes de corps et ou d’esprit – dans la région parisienne. Qui a planté sa tente et ses aiguilles cet été à l’AKDT de Neufchâteau.

Suivre un stage en sa compagnie, c’est prendre la créativité en pleine face, c’est dégourdir sa machine. C’est devenir tour à tour pharmacienne théâtrale, styliste, couturière. L’objectif de cette semaine : créer un costume de scène. Premiers pas du projet : créer le concept. Quel personnage ? Comment l’habiller pour mieux l’habiter ?

Deuxième étape : les petites techniques d’Elise. La plus dissidente (dont je tairai le nom parce que je ne suis pas une balance) en profite pour quitter momentanément la scène et donner en spectacle des ustensiles et vêtements du quotidien.

Troisième étape : La lancée ! Les costumes sortent des coulisses…

 

D’autres apparaissent en écho, jusqu’à l’ultime création quelques minutes avant la fin du stage…

Pour faire connaissance avec Elise, je vous recommande sa page Facebook.

Aujourd’hui, on est Lizzie ! 

À côté de Burda-le-classique, capitaine de l’équipe, la Maison Victor se démarque. Un beau numéro mai/juin pour ce magazine qui, avec le top Lizzie, s’en va scorer du côté des gagnants. 

Un travail d’équipe entre moi et la voix off de Liliane-ma-prof m’enjoignant à sur/fau/filer/repasser/piquer sans parler avec ma voisine et en douceur sur la pédale. 

Sans grande difficulté technique, l’exécution du modèle demande tout de même une certaine précision dans le traçage comme dans l’assemblage malgré son aspect largeouillet. Cela explique le défi des deux maisons.

Car chez Victor, c’est le nombre de maisons qui indique le niveau de difficulté. Logique. Là où chez d’autres ce sont des ronds noircis, des petites fleurs, voire parfois des poulettes.

Un modèle approuvé par Monsieur qui l’a aussitôt emmené au restaurant ! 

Tissu : Celui avec les cactus de chez Veritas 

Intrus : Gala le chien

Aujourd’hui, on est confortable !

Ah ça, on en a profité de ces premières journées de l’an neuf ! Promenades piquantes au soleil – oh, il reste un croissant du petit déj’ – balades campagnardes – me ferais bien un smoothie banana, tiens – exploration des premières neiges belges – pas mal, la cioccolata… Bref. Quelques gourmandises toniques qui de fil en aiguille entraînent l’absolue nécessité de coudre un modèle adapté aux nouvelles normes morphologiques de ce début de janvier.

Pour cette raison et pour bien d’autres, comme l’envie de se complaire dans une aisance élégante et douillette  ou le refus de se livrer à un corps à corps étriqué dès la reprise du boulot, pensons Confortable…

LE modèle incontournable de mlm patrons qui ne propose que des vêtements faciles à coudre et faciles à vivre.

confortable

Un petit tour sur le blog de Marisa et ses conseils de réalisation pendant la cuisson d’une fournée de muffins ; zieutage de quelques productions de copines-couseuses en sirotant un jus d’oranges pressées… Conceptualisation mentale : il y a justement un petit matelassé de Camillette Création qui attend son heure dans ma caverne aux tissus. Temps de réalisation estimé : 1h30.

Et comme de fait.

20170106_173025

Le Confortable by ellesepiqualedoigt ; tissu matelassé de Camillette Création « le pic du soir très tard »

 

Simple, facile, efficace. On a juste rétréci les valeurs de couture, comme proposé par Marisa, pour un effet un peu plus soutenu. Parce que bon, on a encore un peu de place tout de même ! D’ailleurs, je vous laisse : je m’en vais jeter un sort à la galette des rois !

 

20170106_172803-copie

 

 

Aujourd’hui, on est Noeud-noeud chic : le concours !

Aujourd’hui, on prend du plaisir à faire plaisir par le biais de petits riens. Et c’est essentiel. 

Merci aux participants au concours. J’ai apprécié vos commentaires drôles et subtils.  Un noeud papillon prendra bientôt son envol pour rejoindre Sabrina Danloy. 

Je vous souhaite une année 2017 pétillante de petits bonheurs !

Aujourd’hui, on est noeud-noeud chic !

Chez nous le calendrier de l’avent se décline en 24 épreuves récompensées par le cadeau du jour. Aujourd’hui, Monsieur portera la dernière couture chic pour un effet choc !

Le noeud-noeud chic maintient parfaitement la tête sur les épaules. Il s’adapte sans snobisme à tous les cous et donne le sourire à celui qui le porte. Avec élégance.

Vous voulez créer l’Effet Papillon ? Elle se piqua le doigt offre un Noeud-Noeud chic au hasard parmi les personnes qui auront laissé un commentaire sous ce billet avant le 24 décembre à minuit. Belles fêtes de fin d’année à tous !

Aujourd’hui on se chausse!

On les adore, les petits chaussons d’Anne Walterthum. Et on régale aujourd’hui la Reine du Jour qui festoie en l’honneur de sa 89ème  année. De quoi chausser confortablement ses pieds parfois un peu fatigués et assurer son pas jusqu’à ses 90 ans.

image

On a choisi un matelassé pep’s de chez Petit Pan tout à son image car Mamy aime la vie et les tenues « qui ne font pas trop vieux ». On ne le dira jamais assez, l’âge c’est dans la tête!

Tissu et biais : l’Autre Mercerie
Modèle : Petits souliers et grands chaussons, CreaPassion