Aujourd’hui, on est en vacances !

LES départs en vacances…

Quand tout est possible et que la fébrilité est à son paroxysme.

Quand on se permet le luxe d’une problématique centrée sur l’accompagnement de telle paire de chaussures, essentielles si jamais on va dans un endroit chic (oui, même avec un épagneul breton. ..). Quand on spécule sur le nombre de bouquins à emporter, et que celui que l’on a destiné à cette trêve ne fait plus figure d’Elu  (alors que cela fait trois semaines que l’on se retient de l’entamer)… Quand la tension monte et que le plafond descend sur les sacs et valises qui colonisent l’entrée…

Je deviens philosophe.

J’ai toujours à ce moment la sensation d’écrire une page neuve. Les nouveaux décors sont-ils  catalyseurs de personnalité ? 

Allez…

Vacances, j’oublie tout… À commencer par être sérieuse !

image

Excellent repos à tous ceux qui ont la chance d’entrer dans le Farniente !