Aujourd’hui, on décape ! 

À nous tous, je nous souhaite l’envie chaque matin de nous lever pour en découdre avec le jour, avec bienveillance, amour et repect.

Je nous souhaite des matins combattifs, des soirées romantiques. Et pour reprendre mots de Tonino Benacquista, je nous souhaite de vivre nos journées sans crainte de nous exposer, de préférer au besoin la confrontation à l’évitement et la tentation à l’excès de prudence. 

Belle année ! 

Publicités

Aujourd’hui, on est romanesque…

Tombée par hasard sur ce dernier roman de Tonino Benacquista… 

On pensait renouer avec l’atmosphère sauce tomate des Malavita : on avait donc classé l’auteur au rayon des légèretés à siroter à l’ombre d’un feu de bois. Décontraction.
Surprise. Deux amants fuient. Ils s’arrêtent néanmoins pour assister, contraints, à une pièce de théâtre, les Mariés malgré eux.

Mise en abime. La pièce raconte l’histoire de deux amants maudits, séparés par la force du Destin. Une histoire dans l’histoire, une imbrication à laquelle on avait déjà goûté, en apéritif, dans un précédent roman (Malavita). Un procédé ici pleinement exploité qui bâtit l’intrigue de ce récit gorgé de rebondissements.

On se délecte. C’est bien écrit. Bien pensé et ça pousse même juste ce qu’il faut à la réflexion. 
Tonino Benacquista, Romanesque, Gallimard, 2016